Communiqué de Presse : Non à la Métropole Toulon Provence Méditerranée

Publié le par Luc LEANDRI

Le Conseil Municipal de Toulon a abordé le sujet de la métropolisation de l’agglomération Toulon Provence Méditerranée. Je relève, qu’hormis la question de la méthode à savoir de gré ou de force, la question n’a pas plus fait débat sur le fond de cette contre-réfome entre la majorité UMP et l’opposition socialiste, et je le regrette profondément.

Mais comment pourrait-il en être autrement ? En effet, les solfériniens après avoir vivement critiqué le projet de loi Sarkozyste de métropolisation en propose un autre quasi-similaire, actuellement en débat au Sénat.

Le projet de loi du gouvernement Ayrault – Hollande propose simplement de créer des collectivités géantes qui pourront concentrer l’ensemble des compétences des communes, des départements et des Régions… Mais qu’en sera-t’il des autres territoires ? Dans le Var, l’aire toulonnaise regroupe la moitié de la population départementale, mais l’essentiel de l’activité économique et du potentiel fiscal et donc des moyens d’action auprès de la population. Les conseils généraux qui concouraient à la solidarité entre territoires urbains et ruraux ne pourront plus pleinement jouer ce rôle conduisant à renforcer des territoires métropolitains et à paupériser des territoires ruraux varois.

La problématique se pose de manière similaire à l’échelon régional où notre Région PACA avec 3 monstres métropolitains Marseille, Toulon et Nice, verra son aire d’intervention considérablement réduite et donc ne pourra plus jouer son rôle d’aménagement du territoire et de soutien aux territoires en difficulté car elle n’aura plus les moyens financiers d’agir.

Enfin, la création des métropoles à Toulon fait aussi peser de larges inquiétudes sur la démocratie locale, car leur création va générer de véritables féodalités locales ou le président de la métropole deviendra une forme de suzerain rassemblant toutes les compétences et les pouvoirs sans contrepoids possible d’une autre collectivité territoriale… Et l’intervention citoyenne est malheureusement écartée des débats !

Avec la communauté d’agglomération, certains critiquaient – à juste titre – le Tout Pour Moi (TPM), avec la métropole, ce sera une bien triste réalité !

Toulon, le 31 Mai 2013

Commenter cet article

Florence Roux 23/06/2013 09:52

J'ai trouvé ici le seul véritable bon argument contre le projet: la rupture de solidarité entre territoire urbains et ruraux.
Ce serait sans doute une grande erreur à long terme (mais à long terme, n'est-ce pas, nous seront tous morts...) de négliger l'utilité, pour tous, du soutien aux territoires ruraux.

A part ça, bien que sympathisante du FdG, je suis en désaccord sur ce sujet. La citoyenne que je suis trouve que nos élus, tous bords confondus, sont particulièrement nuls pour se parler entre eux
et bâtir par eux-mêmes une cohérence entre leurs territoires urbains, fussent-ils proches.
Alors si l'Etat les y oblige, tant pis pour eux, ils aurait fallu saisir les occasions précédentes de bâtir un projet local.