La lutte paye : Victoire des salarié-e-s de la SCIC Nice-Matin

Publié le par Luc LEANDRI

Je me félicite de la décision du Tribunal de Commerce de Nice qui a retenu le projet de reprise du Groupe Nice-Matin présenté par ses salarié-e-s en lutte, organisés sur la base d’une Société Coopérative d’Intérêt Collectif (SCIC).

Après les PILPA, ou les FRALIB, c’est une nouvelle démonstration de la capacité des salariés à prendre en main leur avenir, à gérer leur propre outil de travail ; c’est aussi une victoire de l’intérêt général contre la finance !

La nouvelle est d’autant plus importante qu’elle évite une terrible casse sociale puisque les autres candidats à la reprise, financiers en tout genre, proposaient des centaines de suppression d’emploi (jusqu’au tiers des effectifs) alors que le projet de SCIC prévoit seulement 150 départs volontaires.

En tant qu’élu régional Front de Gauche, je suis fier d’avoir contribué à l’engagement financier du Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d'Azur, à cette initiative porteuse d’espoir pour tous les salariés en lutte de notre région, pour la réappropriation de leur outil de production.

Enfin, je regrette profondément le refus de soutien du Conseil Général du Var et de la communauté d’agglomération Toulon Provence Méditerranée, qui auraient pu prendre part à cette belle réussite humaine… alors même que je les avaient interpellé sur ce projet.

Une première étape positive est franchie, il revient aux salariés de réussir pleinement cette reprise ; dans cette nouvelle bataille, ils peuvent compter sur mon soutien et celui des élus Front de Gauche !

La lutte paye : Victoire des salarié-e-s de la SCIC Nice-Matin

Publié dans Communiqués de Presse

Commenter cet article